Moniteur d’auto-école – Mission Formation Conseil

Moniteur d’auto-école

Sa mission est d’apprendre la conduite et le respect du code de la route à toute personne qui passe son permis. Pour atteindre cet objectif, le moniteur / la monitrice d’auto-école a en charge l’enseignement pratique de la conduite sous formes de leçons particulières.

Les missions du moniteur d’auto-école

Le moniteur doit adapter son enseignement à chaque élève et organise, par ailleurs, la progression des cours et de l’enseignement théorique du code de la route dans le cadre de leçons collectives en salle (à l’aide de diapositives, séances de projection de films).

Enseigner la conduite pratique

Au volant de la voiture, il dispose de doubles pédales. Les réflexes sont essentiels. Il suit chaque élève en particulier, note son niveau de connaissance, doit être capable d’évaluer sa progression pour lui donner toutes chances à l’examen final.
Au milieu de la circulation, les conditions d’exercice du métier sont parfois difficiles : bouchons, automobilistes peu compréhensifs… Dans ce cadre parfois stressant, le moniteur garde son calme et fait prendre conscience à son élève des dangers de la route. Il lui apprend les bons réflexes, la maîtrise de soi et la maîtrise du véhicule. Ce pédagogue est capable de s’adapter au caractère de chacun de ses élèves. Certains d’entre eux peuvent être de nature angoissée. Il revient au moniteur de les mettre en confiance.

De la prévention

Par ailleurs, il participe de temps à autre à des opérations de prévention routière. Notamment, en collaboration avec la gendarmerie, il peut intervenir dans des écoles et faire prendre conscience aux plus jeunes des risques de la conduite routière. Ou encore, lors de fêtes foraines, il peut prendre une part active sur le stand des services de la sécurité routière.

Compétences/Qualités requises pour devenir moniteur d’auto-école

- Maîtrise du code de la route
- Pédagogie, patience et réactivité
- Bonne résistance physique et nerveuse
- Sens du contact

Comment le devenir ?

Aucun diplôme n’est exigé, toutefois le moniteur d’auto-école doit être titulaire du certificat de compétence professionnelles d’enseignant de la conduite et de la sécurité routière (CCP ECSR), titre professionnel homologué de niveau Bac+2.

Pour enseigner la conduite des véhicules à deux-roues ou des poids lourds, le CCP ECSR doit être complété par deux certificats complémentaires de spécialisation : 2 roues et poids lourds.

Les débouchés du métier

Les horaires sont lourds et irréguliers. Le plus souvent, le moniteur d’auto-école se plie aux emplois du temps de ses élèves. Il commence sa journée tôt et finit tard. Le moniteur peut évoluer professionnellement vers des postes d’encadrement (exploitant d’auto-école), se spécialiser (permis moto, permis poids lourds), devenir inspecteur du permis de conduire (au niveau bac) ou animateur pour la formation des conducteurs responsables d’infractions.