Bac : 3 conseils pour réussir l’oral d’anglais – Mission Formation Conseil

Bac : 3 conseils pour réussir l’oral d’anglais

Stressante pour beaucoup d’élèves qui ont peur de s’exprimer dans une langue étrangère, l’épreuve orale du bac d’anglais nécessite une bonne préparation pour être abordée sereinement. L’épreuve comporte une partie de compréhension et une partie d’expression pour les séries S et ES. Pour les élèves de la série L, il n’y a qu’une épreuve d’expression orale qui a lieu à la fin de l’année, en même temps que toutes les autres épreuves du baccalauréat.

L’épreuve orale est-elle plus dure que l’épreuve écrite ?

L’épreuve orale est perçue comme plus difficile par les candidats car elle fait appel à leurs compétences mais leur demande de surcroît de surmonter leur timidité. Il est angoissant pour certains de devoir passer une épreuve orale de 20 minutes dans une langue étrangère. C’est la raison pour laquelle un entraînement régulier dès le début de l’année est conseillé. 

Quelles méthodes adopter pour préparer et réussir l’oral d’anglais ?

Réussir l’épreuve d’expression orale est un travail de longue haleine. Il est important de participer le plus régulièrement possible en classe, de se porter volontaire pour présenter de petits exposés en classe pour prendre l’habitude de s’exprimer en continu en anglais. Il faut, idéalement, avoir un contact quotidien avec la langue anglaise pour s’imprégner des sonorités de la langue. Regarder des films et séries en version originale (sous-titrée si besoin), regarder des extraits de journaux télévisés anglo-saxons, etc.
Pour les élèves de la série L LVA, il est judicieux de préparer ses dossiers assez tôt dans l’année de façon à ne pas être submergé lors des oraux. L’ajout d’un document personnel doit faire prendre conscience à tous de la nécessité de s’intéresser à la culture, à l’histoire, à la civilisation des pays anglophones. 

Quelles sont les erreurs à éviter ?

L’erreur majeure consiste à vouloir absolument restituer des connaissances apprises par cœur sans réellement essayer de s’exprimer naturellement, spontanément sur la notion étudiée. Il est important de donner son propre point de vue, avec ses propres mots, pour proposer une vision personnelle et être capable d’échanger en anglais avec l’examinateur.