10 raisons pour lesquelles Uber peut vous remercier. – Mission Formation Conseil

10 raisons pour lesquelles Uber peut vous remercier.

Le succès d’Uber s’est construit, pour partie, en regardant ce qui ne fonctionnait pas avec les taxis. En d’autres termes, les fondateurs, designers et autres développeurs ont observé, écouté et répondu aux attentes des consommateurs.

Uber est un cadeau offert par les taxis parisiens

La légende veut que Travis Kalanick et Garret Camp, co-fondateurs d’Uber, ont eu l’idée de créer ce service après avoir sans succès essayé de trouver un taxi à Paris.

Les clients Uber sans parler de ses dirigeants et actionnaires remercient donc les taxis parisiens d’avoir changé leur vie.

Uber a du succès grâce aux taxis

Le succès d’Uber s’est construit, pour partie, en regardant ce qui ne fonctionnait pas avec les taxis. En d’autres termes, les fondateurs, designers et autres développeurs ont observé, écouté et répondu aux attentes des consommateurs. Rien de bien révolutionnaire en fait. Face aux nouveaux comportements de consommation, les taxis auraient pu le faire d’eux-mêmes afin d’opérer la mutation nécessaire à leur survie. Raté.

Pourtant, il n’est pas difficile lorsqu’un client rentre dans votre véhicule de lui demander ce qui lui plaît ou non et d’utiliser ces informations pour améliorer l’offre.

Par exemple, je suis sûr que cela fait longtemps que les gens qui commandent un taxi sont mécontents de voir 10 euros ou plus au compteur avant même que la course ne débute. Uber intègre le coût de la prise en charge dans le prix des trajets. Au niveau de la psychologie du client, et de sa satisfaction, cela fait une très grande différence d’avoir l’impression de ne payer qu’à partir du moment où il s’assoit dans le véhicule… et non avant même que la course n’ait commencé.

Uber ce n’est pas que moins cher

Certes l’argument des tarifs est fort, et l’on ne discutera pas ici des charges et autres prix de licences dont doivent s’acquitter les taxis. De même que l’on ne peut nier que les frais d’Uber sont bien moindres. Mais il n’y a pas que ça.

Bien qu’il y ait encore de très gros progrès à faire chez Uber pour la géolocalisation de la prise en charge du client, c’est quand même hyper-pratique. Rien à voir avec les grands moments de solitude que l’on vit en essayant d’attraper un taxi de nuit à Paris ou d’en appeler un depuis son téléphone ou une borne. Pourtant, les smartphones ne sont pas apparus hier, et les entreprises de taxi n’auraient pas dû attendre de réagir à Uber pour proposer une offre qui facilite la vie des clients.

Uber c’est plus facile

En effet, une des choses les plus importantes en comportement du consommateur c’est de proposer des services qui rendent la vie plus facile. « Je ne prends pas la carte bleue », « Je ne prends pas plus de deux personnes », « Je ne prends pas la course, la destination est à 1 km, « Je ne parle que français et je ne comprends pas où vous voulez aller », sont autant de problèmes qui ne sont pas découverts à la dernière minute par le client Uber vu que l’application permet de les anticiper. Tout ce que vous devez savoir dire c’est votre prénom. Et si vous avez un problème avec Uber -parce qu’il y en a des problèmes- le service après-vente est à l’écoute et très efficace: le plus souvent la course est remboursée si l’on explique clairement le problème. A l’inverse, bon courage si vous avez un problème avec un taxi et que vous souhaitez un remboursement.

Uber remercie les taxis pour la publicité gratuite

Je viens d’avoir ma grand-mère de 93 ans au téléphone et devinez ce qu’elle m’a demandé: « Tu peux m’expliquer ce que c’est que ce Uber? ». Chauffeuses et chauffeurs de taxi, j’espère qu’Uber vous offre des trajets gratuits pour vous remercier de la communication que vous lui faites à l’œil.

Hors Paris, je ne suis pas certain qu’Uber ait été un service connu il y a encore quelques semaines. Sans tout le vacarme des taxis, ma Mamie, comme bon nombre de Français ne sauraient toujours pas ce qu’est Uber.

Grâce aux actions des taxis, les habitants des villages les plus reculés de France vont non seulement se renseigner mais vouloir essayer Uber la prochaine fois qu’ils iront dans une ville où la société est présente. Bravo.